rion antirion1

 

Un rêve vieux de cent ans

L'histoire commence en 1890, Harilaos Trikoupis, Premier Ministre grec de l'époque, eut l'idée d’un pont franchissant les 3 km du détroit du golfe de Corinthe et de Patras. On était alors à six ans des premiers Jeux Olympiques Modernes, et l'idée ne manquait pas d'ambition. Mais un tel projet n'était pas encore réalisable techniquement. Depuis, la Grèce a poursuivi ce rêve. En 2004, il devient réalité.

 

L'inauguration

La construction du pont "Trikoupis" de Rion-Antirio qui relie la Grèce continentale au Péloponnèse vient de s'achever, avec 4 mois d'avance. L'inauguration officielle du nouveau pont de Rion-Antirion, reliant le Péloponnèse au nord de la Grèce, s'est déroulé le 8 août 2004, avec le passage de la flamme olympique aux mains de Otto Rehhagel, l'entraîneur de l'équipe olympique de football Stratos Apostolakis et des membres de cette équipe, avant le grand concert de Mikis Theodorakis sous un feu d'artifice géant.

rion antirion2 rion antirion4

rion antirion5

 

Une vraie prouesse technique

C'est un véritable défi pour les ingénieurs, le pont "Trikoupis" doit soutenir ses haubans sur 3 km dans la région la plus sismique de la Grèce avec un fond marin à 65 mètre peu résistant. Un défi très audacieux! Les Grecs ont d'ailleurs rebaptisé le pont Trikoupis: "pont de Poséidon", le dieu de la mer célèbre pour ses colères...

Cette nouvelle voie de communication représente un axe de développement a fort potentiel pour la Grèce, rapprochant la côte nord, essentiellement rurale, de Patras, 3e ville grecque. Les deux régions se trouvent désormais à 5 minutes l'une de l'autre!

Le chantier a été placé sous l'égide du Ministère de l'Environnement, de l'Aménagement du Territoire et des Travaux Publics (MEPPPW) qui représente l'Etat grec. Piloté par Gefyra, une filiale du groupe Vinci, le projet a été baptisé Harilaos-Trikoupis. Les travaux ont commencé en 1998 et s'est achevé fin mai 2004.

 

Quelques précisions techniques

Le pont a été construit par l'entreprise française Vinci.
Le pont franchit une étendue d'eau d’environ 2 500 mètres.

trikoupis profondeur

Le détroit présente une combinaison exceptionnelle de conditions physiques difficiles qui font de ce projet un ouvrage unique:

- une profondeur d’eau atteignant 65 m, des fonds marins peu résistants,
- une activité sismique importante, et la possibilité de mouvements tectoniques.
En conséquent, l’État grec a imposé des paramètres de conception anti-sismiques rigoureux. Le pont "Trikoupis" est prévus pour résister à des vents de 250 km/h et au choc d'un pétrolier de 180 000 tonnes. Seul un tremblement de terre dépassant 7 sur l'échelle de Richter serait capable de menacer son intégrité.

Les 4 pylônes qui composent se pont à haubans ainsi que son viaduc de 600 m de long et ses 4 voies de circulation mais surtout les 770 millions d'euros de budget.

Les fonds marins sont formés par des pentes escarpées et par un long plateau central à 65 mètres de profondeur.
Aucun sous-sol rocheux n'a été détecté lors d’une campagne de sondages effectuée jusqu’à 100 mètres au-dessous du fond de la mer. Les études géologiques laissent supposer que l'épaisseur des sédiments, composés de couches d'argile, de sable et de limon, est supérieure à 500 mètres.

La construction du pont Rion-Antirion a nécessité 250 000 m3 de béton, une charpente métallique de 172 000 tonnes et quatre pylônes de béton de 227 m de haut soutenant 368 haubans.

 

 

Pin It