qualite eaux baignade

 

Vous souhaitez profiter pleinement de vos vacances d’été ?
En France, l'eau des sites de baignade est contrôlée au minimum une fois par mois par les services de l'Etat.

Que ce soit en eau de mer ou en eau douce, il est important, avant d’aller se baigner, de connaitre la qualité de l’eau, afin de prévenir tout risque pour sa santé.
Le contrôle sanitaire des eaux de baignade est assuré les Agences régionales de santé (ARS) et demeure une préoccupation constante du ministère chargé de la santé.

Les eaux de baignade, qu'elles soient aménagées ou non, sont recensées annuellement par les communes.
Les prélèvements sont toujours réalisés à des endroits précis dans une zone où la fréquentation est maximale.
La réglementation en vigueur prévoit la réalisation d’un prélèvement entre 10 et 20 jours avant l’ouverture de la saison, puis des prélèvements, selon une fréquence minimale bimensuelle durant toute la saison balnéaire. Lorsqu’au cours des 2 années précédentes la qualité des eaux de baignade est demeurée conforme aux normes impératives définies par la réglementation, le nombre de prélèvements peut être réduit, sans toutefois être inférieur à 1 par mois.

Ces tests de la qualité des eaux s’étendent sur une période allant du 15 juin au 15 septembre, voire plus courtes pour les baignades en eaux douces.

Les analyses microbiologiques effectuées concernent la mesure des germes (bactéries) témoins de contamination fécale. Ces micro-organismes sont normalement présents dans la flore intestinale des mammifères, et de l'homme en particulier. Leur présence dans l’eau témoigne de la contamination fécale des zones de baignade. Ils constituent ainsi un indicateur du niveau de pollution par des eaux usées et traduisent la probabilité de présence de germes pathogènes. Plus ces germes sont présents en quantité importante, plus le risque sanitaire augmente.

Les villes ont l’obligation d’afficher les résultats d’analyses à proximité de la place. Renseignez-vous !

 

Où se baigner ?

baigner

Afin de transmettre une information claire aux usagers, les services du ministère chargé de la santé participent à la gestion et à l’amélioration du site http://baignades.sante.gouv.fr pour connaître en temps réel la qualité des eaux de votre lieu de vacances grâce à ces cartes : zoomez, cliquez et c'est trouvé !

 

Les différents types de pollutions et affections de santé

Une qualité dégradée de l'eau peut conduire à des affections de santé plus ou moins graves.

 

Pollution microbiologique

pollution 

C’est une pollution d’origine fécale due à des mauvais raccordements d'habitations au réseau d'assainissement, des débordements des réseaux d'eaux usées, des rejets de station d'épuration d'eaux résiduaires et du ruissellement sur les sols lors des pluies importantes.
Le contact avec des germes pathogènes au-delà d'une certaine concentration peut entraîner des pathologies de la sphère ORL (oto-rhino laryngée), de l'appareil digestif (gastro-entérite) ou des yeux.

 

Les leptospires (eau douce)

leptospires

De nombreuses espèces de leptospires, sont présentes dans l'environnement, mais toutes ne sont pas pathogènes. Les germes responsables de la maladie sont des bactéries (leptospires) proviennent de mammifères sauvages (principalement les rongeurs et notamment le rat), ou domestiques (bétail, chiens, ...) infecté qui rejettent leurs urines, ce qui peut provoquer chez l’homme la Leptospirose.
L’infection se fait par l’intermédiaire de plaies, lésions cutanées ou par les muqueuses lors de baignade en eau douce.
Avec un traitement antibiotique adapté l'évolution est généralement favorable. Dans des cas plus graves, nécessitant une hospitalisation, on souffre d’une fièvre ictéro-hémorragique traduisant une atteinte du foie et des reins pouvant conduire dans des cas exceptionnels au décès.
La leptospirose était surtout connue comme étant la maladie professionnelle des égoutiers.

 

Les amibes

amibe

Le développement d’amibes, dont certaines peuvent être à l'origine de pathologies affectant le cerveau, est favorisé par le rejet d'eaux chaudes d'installations industrielles (notamment les centrales électriques) dans les eaux de rivière. Les amibes apprécient les milieux humides, spécialement les eaux douces chaudes dont la température s’échelonne de 25°C à 40°C.
Il s'agit toutefois de cas très rares et, à ce jour, aucun n'a été recensé en France.
Les enfants, plus fragiles, sont les cibles privilégiées des amibes. En cas de méningo-encéphalites, les symptômes les plus courants sont des maux de tête, les malaises, des convulsions, une somnolence et parfois une agitation anormale. La maladie est très rare mais peut être mortelle en l’absence de diagnostic.

 

La dermatite des nageurs

dermatite des nageurs

Ce sont des affections caractéristiques des plans d’eaux avec des canards / cygnes...
La dermatite des nageurs,  appelée  familièrement "puce du lac",  est due à la pénétration à travers la peau des cercaires (larves) infestant certains oiseaux et certains mollusques. Ces parasites se développent lorsque la température de l'eau est assez élevée (à partir de 25°C).
Ces micro-organismes provoquent des dermatites pouvant entrainer des démangeaisons bénignes mais importantes. Il est recommandé d’utiliser une pommade anti-inflammatoire (dermocorticoïdes).  Appliquer de la glace sur les zones concernées procure un soulagement immédiat.


Les algues microscopiques

algues

Les conditions d'ensoleillement et de température, mais aussi la composition de l'eau (quantités de sels nutritifs, azote et phosphore…), peuvent favoriser la prolifération d'algues microscopiques (phytoplancton ou algues planctoniques) qui sont responsables de phénomènes "d'eaux colorées", vertes, rouges ou brunes.
Parmi ces algues, la famille des cyanobactéries (ou algues bleues) peut générer des toxines qui peuvent provoquer à certaines concentrations des troubles de santé (gastro-entérites aiguës, voire des atteintes neurologiques), dont la gravité varie selon les espèces d'algues présentes.
Ces troubles surviennent à la suite d'une ingestion ou éventuellement de l'inhalation d'eau contaminée.


Quelques Conseils sanitaires

  • Toujours respecter les interdictions de baignade
  • Eviter de se baigner après des orages violents susceptibles d'avoir conduit à des rejets non maîtrisés.
  • Eviter de se baigner en cas de lésions cutanées.
  • Si vous avez cette possibilité, prenez une douche pour vous rincer de suite après la baignade

 

 baignade

 

Pin It