wwoof

 

Si vous voulez profiter pleinement de vos vacances, vous reposer et bénéficier du confort des hôtels et de plats gastronomiques, le wwoofing n'est résolument pas fait pour vous !

 

Qu’est ce que le WWOOFing ?

WWOOF est le sigle anglais pour "World Wide Opportunities on Organics Farms".
Le concept a été inventé en 1971 par l’anglaise Sue Coopart, secrétaire. Ayant besoin de se retrouver "au vert", Sue Coopart propose de participer activement aux travaux d’une ferme en échange du gîte et du couvert. Son offre est acceptée, l’initiative séduit et s’étend à d’autres fermes.

sue coppard wwoof sue coppard wwoof


Le concept devient mondial, c’est ce que l’on appelle "l’éco-volontariat".
Quand le phénomène a pris de l'ampleur et que les bénévoles ont commencé à travailler pour des plus longues durées cela s’est appelé "Willing Workers on Organic Farms" (travailleurs volontaires dans des fermes bios), ce qui posa de nombreux problèmes en terme de droit du travail.

wwoof wwoof

Evidemment il ne s’agit pas de "travail non déclaré" mais d’un échange de services dans le respect des 2 parties.
A partir de 2000, le terme utilisé est définitivement "WWOOF - World-Wide Opportunities on Organic Farms".

wwoof wwoof


Le wwoofing se fait sur des périodes généralement courtes mais pouvant aussi durer plusieurs mois pour quelques heures de participation quotidienne à la vie de la ferme. Il n’y a aucun paiement financier pour l’aide apportée.

En France, le wwoofing intéresse particulièrement les étudiants en agronomie ou les étudiants aux ressources limitées pour voyager. A l'étranger la démarche est différente, ce que recherchent avant tout les wwoofers c'est l'immersion au sein d'une culture locale.
Ils sont là pour vivre une expérience unique et humaine dont la valeur première est la générosité réciproque. Le wwoofing donne un sens à ce que nous faisons et nous aide à nous sentir utiles. C'est un voyage initiatique enrichissant.

wwoof wwoof


Le concept de Wwoofing

L’accueil et la générosité des fermiers permettent à des gens de renouer avec la nature et à prendre plaisir à travailler dans la terre. Ainsi ils apprennent, grâce à des professionnels, les techniques de l’agriculture bio, la permaculture… pour expérimenter un mode de vie plus sain et auto-suffisant.

Les personnes en immersion dans la ferme vont ainsi prendre conscience de l’importance d’acheter des produits bio et locaux et bénéficier de conseils pour bien choisir leur alimentation.

Cette pratique est largement utilisée pour la saison des vendanges en France, qui se termine dans la bonne humeur autour d'un bon repas avec tous les bénévoles.

wwoof wwoof

Le Woofing permet de visiter des pays et des régions sans avoir à dépenser de l'argent en frais d’hôtels et de restaurants, en contrepartie de quelques heures par jour d’aide au bon fonctionnement de la ferme. Vous n'avez que votre déplacement à prendre en charge.

Par contre, ne vous attendez pas à des prestations haut de gamme en échange, vous êtes chez l’habitant ! Attendez vous à un confort rudimentaire. Equipez vous de votre sac de couchage et n’hésitez pas à consulter les avis d’autres Wwoofers avant de vous lancer. Tous les fermiers ne proposent pas la nuitée.

wwoof wwoof


Devenir WWOOFer / wwoofeur

Le WWOOFing est porté par des associations indépendantes dans chaque pays qui recensent toutes les fermes biologiques intéressées par le concept de wwoofing (plus de 100 pays y participent).
Moyennant une adhésion annuelle, vous avez accès à ce répertoire.

 

wwoof france wwoof monde

En France vous pouvez accéder à 1600 hôtes qui travaillent de façon biologique.
Le coût de l’adhésion est d’environ 30 €/ an pour 2 personnes et par pays.
Les hôtes s’engagent à être chaleureux et pédagogues avec leurs invités.


France : www.wwoof.fr
Internantional : http://wwoofinternational.org/

 

Pin It