placebo1

 

Le groupe Placebo est composé de 3 personnes : Brian Molko (voix, guitare); Stefan Olsdal (basse, guitare, claviers); Steve Hewitt (batterie et percussions).

Tout a commencé dans une petite école privée luxembourgeoise. Bien qu'ayant des amis communs, Stefan et Brian ne se connaissait pas mais se rencontre régulièrement au sein de l'école.
A cette époque, tous deux sont passionnés de musique ; Stefan écoute de la pop, alors que Brian préfère la musique alternative.

Stefan retourne en Suède pour terminer ses études.
Brian quitte l'école du Luxembourg à l'âge de 17 ans, et part à Deptford pour étudier l'art dramatique au Goldsmith's College, à Londres. Il y passe environ 5 ans, et y prend "quelques mauvaises habitudes et une quantité certaine de psychose qui l'ont finalement conduit à l'écriture du premier album" comme il le dit lui-même. Il appelle cette période "The fateful day" ("le jour du destin"). Cette solitude le cloue seul chez lui, et l'incite à jouer de la musique encore et encore.

Un jour Brian et Stefan se rencontrent par hasard dans le métro de South Kensington.
Heureux de se revoir, Brian l'invite à un concert acoustique qu'il devait donner dans un bar de Deptford appelé "Round The Bend" le week-end suivant. Stefan appela Brian et lui confirma qu'il viendrait au concert.

Brian répétait pour le concert avec un batteur qu'il avait connu par un ami de Goldsmith. Ce batteur jouait dans un groupe nommé "Breed" mais aidait Brian à ses heures perdues. Ce batteur s'appelle... Steve Hewitt.
A la fin du show, stefan demanda à Brian si son groupe recherchait un bassiste. "Formons un groupe" lui répondit Brian.

Quand Steve avait du temps, ils enregistraient quelques démos : Nancy Boy, 36 Degrees, Flesh Mechanics... Mais Steve étant pris par son groupe Breed, Brian et Stefan décidèrent de rechercher un batteur pour le suppléer. Beaucoup auditionnèrent, mais pas un ne fit l'affaire. Stefan se rappela alors d'un des batteurs avec qui il avait joué en Suède...
C'était un homme appelé Robert Schultzberg, un batteur très précis et rapide. Il avait suivi Stefan à Londres pour étudier la musique. Stefan recontacta Robert et lui demanda de jouer avec eux. Il accepta.

"Ca nous a pris six mois pour nous connaître musicalement, et former un ensemble homogène" dit Brian, "puis on a commencé à écrire des chansons au clavier". Mais ils savaient dès le départ que tout çà était le commencement d'une grosse affaire. Stefan confirme : "Nous nous complétions vraiment bien". Ils enregistrèrent leur premier single, Bruise Pristine, et le firent distribuer par Fierce Panda, avec un autre groupe appelé "Soup", sur un vinyle 7 pouces limité à 1500 exemplaires. Puis Come Home sortit sur Deceptive, le label d'Elastica.

Placebo voit réellement le jour en 1994, les premières démos sont alors enregistrées en compagnie du batteur Steve Hewitt qui laissera sa place le temps du premier album à Robert Schultzberg.

Le tout premier concert eu lieu au Rock Garden, au Covent Garden de Londres, un lundi soir de janvier 1995.
C'était un concert avec trois groupes à l'affiche. Feargal Sharkey, qui était à l'époque recruteur pour une grande maison de disques, contacta le groupe. il signèrent leur contrat chez Virgin et le premier album, "Placebo", fut enregistré, produit par Brad Wood et sortit sur Hut le 17 juin 1996.

 

Placebo

placebo
1 - Come home
2 - Teenage angst
3 - Bionic
4 - 36 Degress
5 - Hang on to your IQ
6 - Nancy boy
7 - I know
8 - Bruise pristine
9 - Lady of the flowers
10 - Swallow

 

Le groupe connaît un succès d'autant plus rapide que la presse à scandale britannique s'empare de la personnalité de Brian Molko qui est très rapidement amené à dévoiler sa bisexualité. Dans la foulée, Stefan Olsdal déclare, lui, être homosexuel. Le succès est au rendez-vous du groupe au lendemain de la sortie de leur premier album éponyme, en 1995, mais les relations difficiles entre Brian Molko et Robert Schultzberg poussent ce dernier à quitter le groupe, très vite remplacé par Steve Hewitt.

Placebo est présent lors du cinquantième anniversaire de David Bowie, puis sort en 1998 "Without you I'm nothing" avec un nouveau batteur Steve Hewitt. Cet album est la suite directe du premier. Rage, guitares saturées, mélodies accrocheuses, voix typées. L'album rock par excellence, porté par un trio charismatique. L'album Without you I'm nothing, avec le morceau "Pure Morning", fera un énorme tabac.

 

Without you I'm nothing

without you iam nothing
1 - Pure Morning
2 - Brick Shithouse
3 - You Don't Care About Us
4 - Ask For Answers
5 - Whithout You I'm Nothing
6 - Allergic (to Thoughts of Mother Earth)
7 - The Crawl
8 - Every You Every Me
9 - My Sweet Prince
10 - Summer's Gone
11 - Scared Of Girls
12 - Burger Queen
13 - Evil Dildo

 

Retour en force pour Placebo fin 2000, avec leur album "Black Market Music".
"On a toujours été intéressé par le chiffre trois : on est trois dans le groupe, il y a trois mots dans le titre. L'idée de Black Market Music est de donner l'impression que c'est quelque chose d'un peu illégal, qui s'échange sous le comptoir, que tu ne devrais peut-être pas posséder.
C'est aussi lié à tout ce qui se passe en ce moment avec Internet, le Mp3, Napster et les pirates. On a souvent blagué ensemble qu'on allait faire nous-même nos disques pirates et les vendre à Camden Market." (interview de Brian à Magic ! - oct 2000)

 

Black Market Music

black market music
1 - Taste in men
2 - Days before you came
3 - Special K
4 - Spite & malice
5 - Passive aggressive
6 - Black-eyed
7 - Blue American
8 - Slave to the wage
9 - Commercial for levi
10 - Haemoglobin
11 - Narcoleptic
12 - Peeping Tom

 

En 2003, Placebo sort son quatrième album "Sleeping with Ghosts".
Placebo livre un très grand album de rock. La production de Jim Abbiss donne un second souffle à la formation qui excelle toujours dans son style rock direct et romantique. La voix de Brian Molko sert au mieux des compositions bien écrites et parfaitement maîtrisées. "Sleeping with Ghosts" regorge de singles potentiels et promet encore de beaux jours à Placebo.

 

Sleeping with Ghosts

sleeping with ghosts
1 - Bulletproof Cupid
2 - English Summer Rain
3 - This Picture
4 - Sleeping With Ghosts
5 - The Bitter End
6 - Something Rotten
7 - Plasticine
8 - Special Needs
9 - I'll Be Yours
10 - Second Sight
11 - Protect Me From What I Want
12 - Centrefolds

 

 

Après avoir composé la plupart des nouveaux titres dans le sud de la France, Placebo entame durant quatre mois l'enregistrement du prochain album aux studios RAK de Londres : une des raisons pour lesquelles ce cinquième album, "Meds" est annoncé comme un réel retour aux sources car il a été enregistré à l'instinct, sans fioriture ni ordinateur qui avaient livré le précédent sous anesthésie.
Celui-ci se veut plus accessible et universel, beaucoup moins ésotérique que ses prédécesseurs.
Sorti le 13 mars 2006 il est produit par Dimitri Tikovoi avec qui Placebo avait déjà enregistré différentes Face B et qui a produit "Trash Palace", album sur lequel Brian Molko était apparu.

 

Meds

meds
1 - Meds
2 - Infra-Red
3 - Drag
4 - Space Monkey
5 - Follow The Cops Back Home
6 - Post Blue
7 - Because I Want You
8 - Blind
9 - Pierrot The Clown
10 - Broken Promise
11 - One Of A Kind
12 - In The Cold Light Of Morning
13 - Song To Say Goodbye

 

 

Au cours de l'année 2007, Placebo qui s'efforce en vain depuis des années à percer outre-Atlantique, participe au festival itinérant "Projekt Revolution Tour" à travers les États-Unis où on voit le groupe relégué en première partie de premières parties devant des publics clairsemés visiblement peu intéressés par le groupe qui, agacé, donne des concerts expéditifs.

Quelques mois plus tard, alors que des rumeurs courent sur d'éventuels projets solitaires de Steve Hewitt et Brian Molko, le départ de Steve Hewitt est annoncé le 1er octobre 2007. Presque onze ans jour pour jour après son arrivée au sein du groupe, le batteur s'en va pour "raisons de divergences musicales et personnelles".

D'octobre 2007 à août 2008, les rumeurs vont bon train puisqu'aucune nouvelle officielle n'émane du groupe hormis celles concernant "Hotel Persona", le projet personnel de Stefan Olsdal qui se concrétise par la sortie d'un premier album. Cependant, il n'a jamais été question de mettre un terme à Placebo car comme l'explique Brian Molko : "nous nous sommes tellement investis dans ce groupe qu'on ne pouvait pas tout arrêter du jour au lendemain. Faire partie de ce groupe, écrire des chansons, c'est ce que nous savons faire de mieux, c'est ce qui compte le plus à nos yeux et on ne se voyait pas faire autre chose".

En janvier 2008 Brian Molko et Stefan Olsdal font connaissance avec Steve Forrest, ancien batteur du groupe Evaline. Ayant appris le départ de Steve Hewitt et étant lui-même sans groupe, ce dernier prit contact avec Placebo d'abord par l'intermédiaire du manager du groupe avant d'être invité à Londres par Brian Molko et Stefan Olsdal afin de se découvrir et finalement pour entamer des sessions de répétitions. Mais ce n'est qu'en août 2008, lorsque Placebo annonce l'effectivité de son sixième album enregistré aux studios Metalworks de Toronto sur invitation du producteur David Bottrill, que Steve Forrest est présenté comme le nouveau batteur et troisième membre officiel de Placebo. Choisi non seulement pour son talent mais aussi pour sa jeunesse et son enthousiasme, Steve Forrest symbolise la renaissance salvatrice de Placebo.

Son contrat avec Virgin Records ayant pris fin à la sortie de Meds, au terme de cinq réalisations, Placebo s'est retrouvé libre de tout engagement et a décidé d'autofinancer son sixième album iIntitulé "Battle for the Sun"

 

Battle for the Sun

battle for the sun
1 - Kitty Litter
2 - Ashtray Heart
3 - Battle For The Sun
4 - For What It'S Worth
5 - Devil In The Details
6 - Bright Lights
7 - Speak In Tongues
8 - The Never-Ending Why
9 - Julien
10 - Happy You'Re Gone
11 - Breathe
12 - Come Undone
13 - Kings Of Medicine

 

L'album sera diffusé en Europe à travers le label indépendant Pias et sous le nouveau label propre à Placebo : Dreambrother, qui tire son nom du refrain de la chanson titre de l'album. Au travers de son sixième opus sorti le 8 juin 2009, Placebo compte définitivement tourner le dos aux troubles de ses trois dernières années de la plus belle des manières. En réaction au précédent album jugé a posteriori trop claustrophobe, Battle for the Sun, par ses accents "hard pop" et épiques, s’avère effectivement plus coloré que son prédécesseur.

Steve Forrest gagne rapidement sa place dans le cœur des fans, Fiona Brice, présente lors de l’enregistrement de l’album, accompagnera désormais le groupe sur scène et jouera notamment les cordes aux côtés de Nick Gavrilovic qui, lui, succède à Alex Lee.

Placebo est à l'affiche de la plupart des grands festivals de l'été 2009 jusqu'à ce qu'un malaise de Brian Molko sur scène début août au Japon interrompe la virée asiatique. Placebo se voit obligé d'annuler la tournée américaine prévue pour le début de l'automne.

La tournée mondiale de Placebo reprends fin octobre 2009 en France, juste avant que Placebo se voit décerner le prix du meilleur groupe indépendant aux MTV Europe Music Awards 2009. Placebo a entamé sa tournée 2010 en Asie dès le mois de février.

"Loud Like Love", septième album studio de Placebo, est sorti le 16 septembre 2013. Il a été enregistré avec le producteur Adam Noble en 2012 et 2013 aux RAK Studios de Londres. Le premier single, "Too Many Friends", est sorti le 8 juillet 2013 et le deuxième, "Loud Like Love", le 6 août 2013.

 

Loud Like Love

loud like love
1 - Loud like love
2 - Scene of the crime
3 - Too many friends
4 - Hold on to me
5 - Rob the bank
6 - A million little pieces
7 - Exit wounds
8 - Purify
9 - Begin the end
10 - Bosco

 

 

Site Officiel : http://www.placeboworld.co.uk/

 

Pin It