luc vertige

 

Luc Vertige est né en 1963 à Paris. En 1968 il gagne dans une pochette surprise une flûte de pan en plastique, la musique le gagne, il passe son temps à jouer sur les disques de ses parents (quelques références musicales : les Choeurs de l'Armée Rouge, une nuit sur le mont Chauve de Moussorgski, Piccolo Saxo et Cie...).

En 1970 Luc Vertige rentre à la patrouille des castors, apprend la survie dans les bois. Tombe souvent amoureux, premiers désordres...
Il apprend à jouer de la clarinette à partir de 1973 et ne respirera que par le ventre à partir de cette date.
Ses aspirations professionnelles sont tantôt chef d'orchestre tantôt pompier mais la musique va l'emporter.

En 1978-79 Luc Vertige rentre à l'école normale de musique de Paris et se fait virer de l'orchestre de chambre amateurs du collège et achète des vinyles avec frénésie : Talking heads, Zappa, Bowie, Lou Reed, les Clashs, Neil Young...
Luc trouve que la clarinette "c'est trop ringard" et passe au saxophone.

En 1983 la vie de patachon prend son essor : il enchaîne les jobs (colleur d'affiches, documentaliste, vendeur de disques la nuit au Lido Musique, vendeur d'instruments de musique, vendeur de poulets...) mais Luc Vertige veut faire de la musique son métier.

En 1984 il s'enferme nuits et jours dans une cave pour composer et jouer avec les camarades de bohême. Certains de ses compagnons y resteront, prisonniers des paradis artificiels. Il y fait aujourd'hui référence dans le titre "mon ami". Résident à la cité internationale des arts, il y donne son premier concert.

En 1986 Luc erre dans les milieux artistiques nocturnes d'avant garde, il côtoie les 10/10, Speedy Graphito, Kaltex, les Ripoulins, en Voiture Sigmund...

Il participe en 1987 au collectif artistique et alternatif de l'exposition les "Allumés de la télé" en créant une oeuvre sonore, faite de montages et de musiques, sur une bande revox de 1 km de long. Il compose pour la Cie de danse du Stuttgart Ballet pour le chorégraphe JC Blavier et réalise des ambiances sonores pour des lieux, des événements. La musique commence à faire cuire les pâtes !

Une passion foudroyante et destructrice viendra tout balayer, impossible de composer, il se venge en 1988 sur l'écriture dont deux textes figurent sur l'album : "Dans la Chambre" et "Contradictions Amoureuses".

En 1990 Luc Vertige fonde l'agence Soucoupe Sonique dédiée à la création et à la réalisation du son sous toutes ses formes. C'est l'heure de ses premières productions de concerts avec des artistes comme Anne Clark, Marcel Kanche, les 3 Mustapha 3... Rencontre Alex Calin & YazidManou avec lesquels il produit le festival "Jimi's Back". Luc arrête définitivement la musique (le spectacle et la production ont pris le pas). Pendant 20 ans, Luc et son agence produiront plus de 600 événements dans les milieux des médias et du spectacle.

En 1998 c'est la naissance de sa fille, la vie en couple...Les "Contradictions amoureuses" prennent du relief sur le désir possessif mais tendre d'un père à son enfant avec le titre "Ne grandis pas" et sur le quotidien qui use le couple dans le titre "Quand les matins s'endorment".

A partir de 2006, Luc Vertige sent une envie viscérale de sortir tous les fantômes de sa mémoire et de revenir à la composition. À la sortie de l'école, dans une petite ville Bourguignonne où il vit une partie de la semaine, il alpague deux "papas" amateurs de musique. Après un essai musical dans une chambre d'amis, le rendez-vous est pris de se voir tous les dimanches. Luc compose en semaine, et Pierre O et Marc Torikian viennent jouer dans un esprit libre et jubilatoire dont on garde le plus souvent les "premières prises".

Luc Vertige enregistre en Bourgogne et à Paris où trois femmes vont l'aider à parfaire ce qu'il a en tête : tirer le portrait des rapports féminin/masculin en donnant sensualité, profondeur et résonance à ses textes. Rebecca Hampton accepte de partager le duo dans le titre "Contradictions Amoureuses". La comédienne Chloé Stéfani prête sa voix dans "Quand les matins s'endorment" et "Rêve pour l'hiver". La dernière rencontre à lieu autour d'un poème de Marcelline Debord-Valmore récité par la comédienne Sylvie David.

Les "Contradictions Amoureuses" de Luc se basent aussi sur des textes empruntés à la littérature romantique, qui font écho au propos de l'artiste. C'est ainsi que l'on peut découvrir la modernité des textes de Gérard de Nerval, Arthur Rimbaud et Paul Verlaine.

Un drame arrive l'été 2008, avec la disparition de Marc Torikian emporté par une maladie foudroyante. Luc accompagné de Pierre O est plus que jamais déterminé à porter le projet jusqu'au bout et dédicacer l'album à leur ami. Maquette en poche Luc cherche à produire l'album tout en ayant du recul. Le talentueux Nicolas Deutsch entre en scène... Musicien, arrangeur et réalisateur, il va porter le projet et travailler avec Luc de janvier à mai 2009.

Les enregistrements se font entre Paris, la Bourgogne et le studio Wagh & Weinmann dans le Var où deux amis de Nicolas viennent compléter la distribution. Le premier est batteur et percussionniste, il se nomme Philippe Entresangle, le deuxième est l'élégant Julien Baer en villégiature dans la région, qui un soir a posé son toucher délicat et pianistique sur le titre "Ne grandis pas".
L'album est mixé courant mai par Nicolas Deutsch et Luc Vertige au studio Jaurès, il est masterisé en septembre 2009 par Raphaël Jonin.

L'album "Contradictions Amoureuses" sort le 22 avril 2010

 

Contradictions Amoureuses

contradictions amoureuses

1 - Dans la chambre
2 - Kate
3 - Le dieu du monde
4 - J'me saoule
5 - Rêve pour l'hiver
6 - Les roses de Saadi
7 - Contradictions amoureuses
8 - Rouge comme un soleil
9 - Mon ami
10 - Attachez-moi
11 - Quand les matins s'endorment
12 - Il pleure dans mon coeur
13 - Ne grandis pas

 

 

 

Site Officiel : http://www.lucvertige.com

Pin It