imany

 

Imany, de son vrai nom Nadia Mladjao, est née le 5 avril 1979 à Martigues dans les Bouches-du-Rhône. Imany débarque à Paris avec dans ses bagages : quelques vêtements, un book photos et une maquette auto produite sur laquelle figure une demi-douzaine de chansons originales. Pour Imany Mladjao, cet instant est décisif. Et il est périlleux. Elle vient de passer sept ans à New York à bosser comme mannequin. Fatiguée de "faire le cintre", elle est décidée à tenter sa chance dans la musique. Elle insiste : elle "a fait" le mannequin, ne s’est jamais considérée comme tel. De sorte qu’elle se sent libre de tout reprendre par le début. Imany n’a pratiquement aucun repère dans le show bizz. Son répertoire est aussi mince que son tour de taille. Le détail de son expérience sur scène tiendrait calligraphié sur la surface de l’un de ses ongles. Pourtant, avec l’aide de sa sœur Fatou, elle parvient à convaincre les programmateurs de plusieurs lieux parisiens. Au fil des mois, du Beau Lounge au Réservoir, de la Bellevilloise au China Club, Imany "grandit en public" comme on dit, prend confiance en elle, installe un buzz qui, via internet, se répand dans la capitale, puis au delà. Et surtout, affirme un style personnel. Sa voix un peu rauque promenant une mélancolie mise à nu sur un folk chaloupé rappelle la Tracy Chapman des débuts. Quant à sa silhouette élancée et à son port de tête princier, ils ravivent la chromo d’une Billie Holiday sur la scène du Café Society, une orchidée dans les cheveux.

En somme, Imany conjugue à ravir sobriété et glamour.

En Juin 2008, lors d’un passage au Sentier des Halles, elle retient l’attention de Malick N’diaye, producteur d’origine sénégalaise qui a découvert l’artiste Ayo. Il l’encourage à persévérer, à écrire de nouvelles chansons, à multiplier les concerts. Imany assure plusieurs première parties dont celles de N’Dambi au New Morning, de Wasis Diop à la Cigale et d’Anthony Hamilton et d’Angie Stone à l’Elysée Montmartre. Elle compose de nouveaux titres, chacun confirmant cette intuition qu’une artiste est en train de naître.

Au cours de l’été 2010, enfin prête, Imany enregistre un premier album au studio Question de Son auquel participent des musiciens parmi les plus renommés de Paris : les bassistes Laurent Vernerey (Hallyday, Souchon, Biolay...) et Stéphane Castry (Asa, Kezia Jones, Kassav’), le percussionniste Steve Shehan (Paul Simon, Paul Mc Cartney), le clavier Johann Dalgaard (Gaétan Roussel, Hallyday), le batteur Latabi Diouani (Angélique Kidjo, Grace, Souad Massi), la violoncelliste Valentine Duteil.

Les guitaristes Taofik Farah (acoustique) et Stéfane Goldman (électrique) complètent ce générique de haut vol. Réalisé par As’ (Grace, Wasis Diop) pour le label Thinkzik, l’album "The Shape of a broken heart" propose 12 chansons en anglais révélant une interprète à part entière, au timbre vocal original, d’une texture sensuelle où semblent se mélanger le corsé du gingembre et la douceur du miel.

S’y dessine le portrait intime d’une femme libre, d’une affranchie, qui fait de chaque émotion une offrande, et le gage d’une intransigeante sincérité. Dans cette collection d’instants captivants, elle trouve le ton et les mots pour dévoiler une vérité profonde, dire la détresse, la colère, le désir, remonter à la source, aux espoirs comme aux blessures de celle qui, avant qu’elle ne s’envole pour New York, s’appelait Nadia.

 

The Shape of a broken heart

shape of broken heart

1 - Slow Down
2 - You Will Never Know
3 - Kisses In The Dark
4 - Where Have You Been
5 - Grey Monday
6 - Please And Change
7 - Seat With Me
8 - Shape Of A Broken Heart
9 - Pray For Help
10 - I'Ve Gotta Go
11 - I Lost My Keys
12 - Take Care

 

 

Le titre "You Will Never Know" sert de BO au film "Sous Les jupes des filles".

Après une tournée internationale de 400 concerts, et le remix de son single "Don’t Be So Shy" diffusé partout en France et en Europe sur les ondes, Imany a creusé son sillon entre soul, folk, blues et pop.

Cinq ans après ses débuts, l’artiste revient avec un nouvel album "The Wrong Kind of War". Toujours aux frontières des nombreux styles qui ont façonné son succès, sa voix singulière traduit en chansons ciselées un esprit sans œillères. Les mélodies sont plus fortes, et les textes sont plus assumés. Des chansons qui assènent quelques vérités sur l’amour, et qui montrent aussi une autre facette de sa personnalité : concernée par l’état du monde.

 

The Wrong Kind of War

the wrong kind of war

1 - Save Our Soul 
2 - No Reason No Rhyme
3 - You Don't Belong To Me
4 - I Long For You
5 - Nothing To Save
6 - There Were Tears
7 - The Rising Tide
8 - Wrong Kind Of War
9 - I Used To Cry
10 - Lately
11 - I'm Not Sick But I'm Not Well
12 - Silver Lining (Clap Your Hands)
13 - Don't Be So Shy (Live France / 2016)
14 - Don't Be So Shy (Filatov & Karas Rem

 

 

Site Officiel : http://imanymusic.com/fr/home/

Pin It